Abonnez-vous à la lettre
de l'échelle inconnue

Prenez-contact avec nous

Champ vide.

menu
CRIMÉE OU LE CONDITIONNEL DE VARIÉTÉS

Par Stany Cambot, jeudi 20 mars 2014 ,Eastern

« Je ne suis qu'un artiste de Variétés et ne peux rien dire qui ne puisse être dit "de variétés" car on pourrait me reprocher de parler de choses qui ne me regardent pas
Comme si je vous disais qu'un autre choix, une autre analyse que celle que les belligérants, des deux côtés de l'Ukraine, veulent nous vendre sont possibles.
Comme si je vous disais que l'histoire hoquette et que, déjà en 1919, la Makhnovtchina faisait cet autre choix.
Riposte française à l'annexion de la Crimée : un nouveau Zouave(1) au pont de l'Alma.
Comme si je vous disais qu'à à Paris en 1917, au lendemain du traité de Brest Litovsk, qui laissait l'Ukraine aux Allemands, Français et Anglais arrangeaient le démembrement de la Russie en zones d’influence : à l’Angleterre les provinces baltes et le pétrole du Caucase ; à la France l’Ukraine et les rives de la Mer Noire dont Odessa et la Crimée.
Comme si je vous disais qu'un certain Clémenceau délaissait déjà le front de l'ouest pour s'engager aux côtés de l'armée blanche de Dénikine dans le combat contre le nouvel ennemi : les soviets.
Comme si je vous disais que bientôt l’insurrection paysanne ukrainienne se trouva prise en étau entre les troupes de l'armée blanche et ses alliés (français entre autre) et l'armée rouge.
Comme si je vous redisais que l'histoire hoquette sur l'amnésie organisée en guerre froide et que les premières victimes de sa mâchoire se font aussi tabasser ici parce qu'elles portent un drapeau noir et refusent la logique binaire qui conduit à la guerre.
Comme si je vous disais que cependant l'histoire est un territoire au travers duquel on est libre de choisir son chemin et préférer à Denikine, Clémenceau ou Lénine, les mutins de la marine française en Crimée, ou les Makhnovistes.
Comme si je vous disais que les logiques binaires ne sont bonnes qu'aux ordinateurs ou à ceux qui, enlisés dans leur absurde guerre au terrorisme et à l'ennemi intérieur, préfèrent voir un mur franc découper le monde en amis et ennemis.
Mais je ne suis qu'un artiste de Variétés et ne peux rien dire qui ne puisse être dit "de variétés" alors : « la nouvelle couche de neige nettoie les rues, les toits et les arbres de Moscou que sa fonte avait laissé à la crasse et bientôt, un paysan anarchiste ukrainien quémandera un poste d’intérimaire aux usines Renault de Cléon quand d'autres artistes pleureront sur les planches les morts de tout poil de la place Maïdan »
(1) C'est en l'honneur du courage dont fit preuve ce corps de l'armée coloniale face à l'armée russe pendant la guerre de Crimée (1854-1855) sous le commandement de Saint-Arnaud (qui s'illustra auparavant en Algérie et à l'assemblée(+) que fut élevée la statue du Zouave du pont de l'Alma. Ce corps d'armée ayant été dissout après la révolution algérienne le pont de l'Alma devra emprunter son modèle à un autre corps de l'armée colonial encore en exercice (ici un spahis)


tag : Crimee guerre Makhno Moscou Ukraine

Réalisation :
  • Réalisation : Échelle inconnue
MAKHNOVTCHINA
MAKHNOVTCHINA
Makhnovtchina est un repérage actif des nouvelles mobilités urbaines et périurbaines à l'heure des grands projets de métropolisation. C'est un atelier itinérant de production participative d'images (fixes, vidéos, ou multimédia), de textes, de cartes, de journaux, « Work in progress ». Ce travail mené par des architecte, géographe, créateur informatique, sociologue et économiste vise à terme la proposition d'architecture ou d'équipements mobiles et légers. Ce travail vise, en outre, à explorer les futurs vides ou terrae incognitae que créent ou créeront les métropoles. Il propose une traversée du terrain d'accueil pour « gens du voyage » au marché forain en passant par les espaces des nouveaux nomadismes générés par la déstructuration des entreprises, notamment de réseau (EDF, GDF, France télécom...), ainsi que par les campings où, faute de moyens, on loge à l'année. Une traversée, pour entendre comment la ville du cadastre rejette, interdit, tolère, s'arrange, appelle ou fabrique la mobilité et le nomadisme. Ce projet de recherche et de création s'inscrit dans la continuité de certains travaux menés depuis 2001 : travail sur l'utopie avec des « gens du voyage » (2001-2003), participation à l'agora de l'habitat choisi (2009), réalisation d'installation vidéo avec les Rroms expulsés du bidonville de la Soie à Villeurbanne (2009) et encadrement du workshop européen « migrating art academy » avec des étudiants en art lituaniens, allemands et français (2010). Il tente d'explorer les notions de ville légère, mobile et non planifiée avec ceux et celles qui les vivent.